Virgile Piechocki, nouvelle recrue du Vannes Olympique Club

Virgile Piechocki, milieu de terrain offensif de 23 ans s’engage avec le Vannes Olympique Club.

Passé notamment par le Stade de Reims et le Gazélec Football Club Ajaccio, le natif de Pontarlier, en région Bourgogne-Franche-Comté a été conquis par le projet du Vannes OC.

Bonjour Virgile et bienvenue, 

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

« Je m’appelle Virgile Piechocki, j’ai 23 ans et je suis né à Pontarlier. Je viens du Gazélec FC Ajaccio. J’ai commencé le football à l’âge de cinq ans à Pontarlier, et ce qu’en U19 Nationaux. Puis, j’ai été contacté par le Stade de Reims. J’y suis arrivé en milieu de saison en tant qu’amateur puis en tant que stagiaire. Un an et demi après, j’ai signé un contrat professionnel et joué en Ligue 2. J’ai joué à Reims pendant trois ans et demi avant de rejoindre le Gazélec FC Ajaccio, l’année dernière. »

Tu jouais jusqu’à présent au Gazélec Football Club Ajaccio, en National. Pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre le Morbihan ? 

« L’aspect structure du club m’intéresse beaucoup. Lilian Faye, un ami, joue ici au Vannes Olympique Club et m’en a dit que du bien. Ce sont ces retours positifs qui ont fait que j’ai accepté de rejoindre le Vannes OC. »

Que connais-tu de la ville de Vannes et du Vannes Olympique Club ?

« Pour être franc, rien du tout. Je sais que le Vannes Olympique Club a connu la Ligue 2, qu’il a de très bonnes structures et un très beau Stade de la Rabine. Mais, je ne connais pas grand-chose ni du club ni de la ville. J’avoue ne pas connaître la région Bretagne en général. »

Connais-tu des joueurs du VOC ?

« Oui, un seul : Lilian Faye. Nous avons joué ensemble pendant un an au Stade de Reims. »

Quelles sont tes ambitions en nous rejoignant ?

« Dans un premier temps, cela va être de faire monter le club à l’échelon supérieur. Puis, de prendre du plaisir à jouer au football. Les choses suivront ensuite. »

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes footballistiques te concernant ?

« Avec le Stade de Reims, j’ai été champion de France de Ligue 2 lors de la saison 2017-2018, à quatre journées de la fin du championnat. J’ai donc eu mon maillot dédicacé par tous les joueurs du groupe et une médaille « Champions de Ligue 2 ». Nous étions ensuite partis à Casablanca en stage avec tout le groupe. C’est une anecdote un peu contrastée parce que c’est aussi la saison durant laquelle j’ai le plus été blessé. Mais je faisais partie du groupe et j’ai participé à la montée avec eux, à ma façon. »

As-tu un message pour les supporters du VOC ?

« J’ai hâte de les voir nombreux au Stade de la Rabine malgré cette période compliquée pour tout le monde. »

Merci Virgile.

Auteur de l’article : Orlane Sainty