Nicolas Briel, meilleur arbitre de District du Morbihan

Nicolas Briel, arbitre depuis près de vingt ans, a reçu les félicitations du District ce jeudi et devient ainsi majeur pour la saison d’arbitre de district en 1ère division. Le Vannes Olympique Club félicite Nicolas, qui officie comme arbitre du club depuis 2014, ainsi que tous les arbitres du VOC pour leur travail et leur engagement. Heureux et surpris de recevoir cette distinction, Nicolas Briel fait le point sur son nouveau statut ainsi que sur sa fonction.

 

En Bretagne, les divisions de District (D1, D2, D3 et D4) représentent un peu plus de 300 arbitres. Tous les ans, un classement des arbitres est effectué et celui-ci prend en compte les réponses à un questionnaire théorique réalisé lors du rassemblement annuel des arbitres, une note attribuée sur leur performance lors d’un match supervisé ainsi que des paramètres d’assiduité aux réunions et de sérieux dans l’administratif.

Nicolas Briel figure à la première place de ce classement et est donc le meilleur arbitre de district du Morbihan : « Quand j’ai reçu les félicitations, je n’ai pas tout de suite compris pourquoi, je ne m’y attendais pas. »

« Au Vannes Olympique Club cela se passe très bien »

Affilié au Vannes Olympique Club depuis maintenant six ans, Nicolas Briel est amené à arbitrer des matchs du club. Jacky Audo, responsable des arbitres du Vannes Olympique Club, fait le lien entre les arbitres et les différentes instances de football. Depuis quelques années maintenant, l’effectif du corps arbitral du VOC a été renforcé mais cela s’avère être une mission compliquée puisque « la fonction d’arbitre n’est pas facile à valoriser, d’autant plus que ce n’est pas une fonction qui, de nos jours, attire les jeunes. Même si c’est une fonction souvent décriée dans le football, au Vannes Olympique Club cela se passe très bien et nous souhaitons qu’il y ait davantage d’arbitres au club. »

Véritable passionné, Nicolas Briel évoque ses idées pour susciter l’envie d’arbitrer chez les jeunes que ce soit sous les couleurs du VOC ou dans d’autres clubs : « il faudrait qu’il y ait davantage d’échanges entre les arbitres et les joueurs, toutes catégories confondues. Également, pourquoi ne pas former les jeunes à l’arbitrage dans les écoles de football et leur donner au moins un match à arbitrer. Cela leur permettrait de se rendre concrètement compte de ce qu’est la fonction d’arbitre et peut-être de faire naître de futures vocations. Les jeunes comprendront qu’être arbitre c’est prendre des décisions et des risques nécessaires à la continuité du jeu. »

« Servir le football »

Quoi qu’il en soit, Nicolas Briel est passionné par sa fonction d’arbitre. « Je suis arbitre pour servir le football et c’est pour moi un réel plaisir d’être sur les terrains tous les dimanches. » Être arbitre c’est rester en forme physique, un rôle éducatif puisqu’un règlement est appliqué mais c’est aussi rendre service au football tout en restant au contact de ce sport.

Nicolas Briel encourage vivement les jeunes à exercer cette fonction « c’est un poste très formateur, éducatif, qui permet de prendre des décisions, de gagner en maturité et en assurance, de prendre confiance en soi. Je suis fier qu’il y ait des jeunes qui veuillent remplir cette fonction d’arbitre. Par exemple, mon fils de 18 ans, Julien prend la relève en tant qu’arbitre et candidat Ligue. C’est encourageant de voir des jeunes se diriger vers cette très belle fonction. »

« Pour terminer, je tiens à remercier les dirigeants du Vannes Olympique Club ainsi que Jacky Audo pour ce qu’ils font. »

Le Vannes Olympique Club te félicite encore pour cette distinction et remercie chaleureusement tous les arbitres qui s’investissent au sein du club.

 

Crédit photo : Ouest-France 

Auteur de l’article : Orlane Sainty