Sandro Tremoulet, nouvelle recrue du Vannes Olympique Club

Sandro Tremoulet, défenseur central de 20 ans s’engage avec le Vannes Olympique Club.

Passé notamment par l’Avenir Sportif Frontignan Athlétic Club et le FC Sète, le natif de Sète a été conquis par le projet du Vannes OC.

 

Bonjour Sandro et bienvenue, 

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

« Je m’appelle Sandro Tremoulet et je suis né le 18 novembre 1999 à Sète. J’ai commencé le football à Frontignan, ma ville de résidence. J’ai ensuite rejoint le FC Sète, l’un des clubs amateurs phares de la région. J’y ai joué jusqu’à mes 19 ans. J’ai ensuite rejoint les U19 Nationaux de Castelnau Le Crès FC, à côté de Montpellier. Puis, le FU Narbonne cette année. »

Tu jouais jusqu’à présent au FU Narbonne, en Régional 1 ; pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre le Morbihan ? 

« J’ai fait ce choix suite à l’appel de Pierre L’Hotellier, le directeur sportif du VOC. Le projet du club m’intéresse beaucoup. C’est un club ambitieux, ancien pensionnaire de Ligue 2, qui me donne envie de connaître les divisions supérieures. »

Que connais-tu de la ville de Vannes et du Vannes Olympique Club ?

« Pour être honnête, je ne connais pas grand-chose de la ville de Vannes. J’ai des amis qui y habitent et qui m’ont un petit peu renseigné. Ils m’ont parlé du port et du fait que c’est une ville près de la mer mais je n’en sais pas plus. Je connais davantage l’aspect sportif de Vannes. Mais, j’espère apprendre les coutumes du Morbihan.

Quant au club, je sais qu’il a évolué en Ligue 2 et qu’il a une belle histoire. Je sais aussi que c’est un très bon club qui se donne les moyens pour réussir à atteindre ses objectifs. »

Connais-tu des joueurs du VOC ?

« Aucun, non. Et comme la plupart d’entre eux sont originaires de la région bretonne ou de la région parisienne et moi du sud de la France, je ne pense pas les avoir affrontés en match. Mais, j’ai lu leurs interviews sur les réseaux sociaux du club afin de les connaître davantage. Ils ont l’air sympa et l’ambiance du vestiaire semble l’être tout autant. »

Quelles sont tes ambitions en nous rejoignant ?

« Tout d’abord, de pouvoir gravir les échelons. J’espère pouvoir aider l’équipe et le club à monter. J’espère progresser tactiquement et techniquement. De plus, je pense que cela va beaucoup m’apporter humainement puisque je pars tout de même à 800 kilomètres de chez moi à seulement 20 ans.

D’ailleurs, je tiens à remercier le Président et le coach de Narbonne de m’avoir permis de pouvoir rejoindre le Vannes Olympique Club. »

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes footballistiques te concernant ?

« Il y en a trois qui m’ont marqué. Tout d’abord, cette année, j’ai eu l’honneur d’être sélectionné en Équipe de France de Beach Soccer. Celle-ci n’a malheureusement pas pu se dérouler à cause de l’épidémie actuelle. Mais, c’est tout de même une fierté d’avoir été appelé. Puis, nous avons accédé au championnat de National 3, cette saison, avec le FU Narbonne. C’était ma première montée en sénior. Et, en U19 Nationaux, la veille de match, nous avions appris le décès de notre coach des suites d’une maladie. Nous jouions contre le Nîmes Olympique et avions réussi à décrocher la victoire, pour lui, sur le score de deux buts à un. »

As-tu un message pour les supporters du VOC ?

« J’espère qu’ils seront nombreux à venir soutenir l’équipe au stade et qu’ils apprendront à me connaître. Pour moi, il est important d’avoir une bonne relation joueur-supporter. J’espère également que tout se passera bien cette saison et qu’on réussira à atteindre, ensemble, nos objectifs. J’ai hâte de venir au club et que le football reprenne. » 

 

Merci Sandro.

Auteur de l’article : Orlane Sainty