Thomas Dos Santos, nouvelle recrue du Vannes Olympique Club

Thomas Dos Santos, milieu de terrain offensif de 28 ans s’engage avec le Vannes Olympique Club.

Passé notamment par le Racing Club de Lens et le FC Nantes, le natif de Bayonne a été conquis par le projet du Vannes OC.

 

Bonjour Thomas et bienvenue, 

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

« Je m’appelle Thomas Dos Santos et je suis né le 13 mars 1992. Je viens du Pays Basque dans le Sud-Ouest de la France et j’ai été formé au FC Nantes. J’ai commencé le football dans un petit village à côté de chez moi, à Saint-Pierre d’Irube. Je joue au poste de milieu de terrain offensif et je peux également jouer sur les ailes. »

Tu jouais jusqu’à présent à l’Aviron Bayonnais FC, en National 3 ; pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre le Morbihan ?

« J’ai fait mon choix suite à l’appel de Pierre L’Hotellier, le directeur sportif du Vannes Olympique Club. Il m’a contacté il y a quelques mois pour me dire que le club était intéressé par mon profil et savoir si le projet du club m’intéressait pour les saisons à venir… Cela m’a tout de suite plu. Il y a eu un très bon feeling et le projet m’intéresse évidemment beaucoup. J’ai également eu l’avis de plusieurs joueurs du FC Nantes qui ont connu le club, et les retours n’en sont que positifs. C’est aussi un club historique qui a déjà évolué en Ligue 2, ce qui interpelle. J’ai donc décidé de faire partie de l’aventure. »

Que connais-tu de la ville de Vannes et du Vannes Olympique Club ?

« Pour être franc, je ne suis pas beaucoup allé à Vannes. J’ai surtout eu des échos de certains de mes coéquipiers qui y ont joué. Mais, je me suis renseigné sur Internet. J’ai regardé des photos de la ville et je trouve que ça ressemble un peu à chez moi et à Biarritz : une ville près de la mer, avec un port… ça a vraiment l’air sympa !

Le club en lui-même a sa petite histoire, il a évolué en Ligue 2 et aspire à y retourner. Il possède un super stade et des supporters qui ont l’air de l’être tout autant. C’est un club et une ville de football donc c’est tout de suite intéressant et ça me donne envie de commencer le plus rapidement possible. »

Connais-tu des joueurs du VOC ?

« Personnellement, non. Mais, j’ai joué contre Thibault Rambaud, quand il était au FC Bressuire et moi à l’Aviron Bayonnais FC et aux Genêts d’Anglet Football. J’ai également eu vent que le capitaine, Erwan Quintin, a joué avec un de mes amis, Guillaume Lesec. Autrement, j’ai simplement des amis en commun avec certains joueurs. Le monde du football est à la fois grand et tout petit, tout le monde se connaît un petit peu. Suivre les réseaux sociaux du club m’a permis de connaître un peu mieux les joueurs. »

Quelles sont tes ambitions en nous rejoignant ?

« Je pense que ce sont les mêmes que le club. Tout d’abord, de prendre du plaisir tous ensemble. Et puis, nous aurons comme envie commune d’atteindre ensemble le haut niveau le plus rapidement possible. »

Peux-tu nous raconter quelques anecdotes footballistiques te concernant ?

« Dans le onze titulaire de la demi-finale de Coupe de la Gambardella en U19, avec le FC Nantes, il y a neuf joueurs qui sont devenus professionnels que ce soit en Ligue 1 ou ailleurs. Des joueurs comme Jordan Veretout, Lionel Carole, Adrien Trebel, Vincent Sasso… et, je crois que je suis un des seuls qui n’a pas encore franchit le palier. Je ne sais pas si on peut compter cela comme une anecdote ou non. »

As-tu un message pour les supporters du VOC ?

« J’espère qu’ils vont apprécier venir au stade supporter l’équipe et j’espère également amener ma pierre à l’édifice du club pour essayer de monter aux échelons supérieurs tous ensemble, et remettre le club au niveau qu’il mérite. »

 

Merci Thomas.

 

 

 

 

 

Auteur de l’article : Orlane Sainty