Pierre-Alexandre Lelièvre (Vannes OC) : « L’objectif sera de monter en National »

Après un intérim réussi pendant cinq rencontres à la tête du Vannes OC (National 2), Pierre-Alexandre Lelièvre a été conforté dans ses fonctions d’entraîneur par le président Maxime Ray, pour les deux prochaines saisons. Il dirigera, avec son nouvel adjoint Franck Royer (ex-réserve du Stade Brestois), une formation vannetaise ambitieuse. Entretien.

Pierre-Alexandre, l’intérim à la tête du Voc va se prolonger pour les deux prochaines saisons. Est-ce une satisfaction ?

Oui, c’est une satisfaction. Au-delà de l’intérim de cinq matches, il s’agit d’une continuité pour moi. Je suis arrivé au club en 2013, j’ai dirigé la réserve quatre saisons. C’est vrai que l’intérim donnait envie de continuer, surtout qu’il y avait un petit goût d’inachevé avec l’arrêt des championnats. Le président (Maxime Ray) avait vu des coaches expérimentés, mais je pense qu’il se base sur l’intérim qui a été correct et sur le travail que j’ai pu faire. C’est vrai que parfois j’y croyais (au poste d’entraîneur), d’autres un peu moins. Une chose est sûre, j’étais prêt à relever le défi. Au final, le président me fait confiance, et c’est le principal.
Est-ce que cela rajoute une pression supplémentaire ?
Non. Mais le plus dur reste à venir, il va falloir tout faire pour rendre la confiance qu’on m’a donnée…

À vos côtés, il y aura un nouvel adjoint, Franck Royer. Vous connaissez-vous et comment allez-vous fonctionner ?
On se connaît, on a déjà joué plusieurs fois l’un contre l’autre. C’est une bonne chose pour nous. Cela apportera un peu d’expérience. Pour le fonctionnement, j’ai des idées sur ce que j’attends.
Sur ces deux prochaines saisons, quelles seront les ambitions du Vannes OC ?
Le club est ambitieux. C’est donc un très bon challenge à relever. On veut figurer le plus haut possible dans ce championnat de N2. Le National ? Oui, clairement, on aura l’objectif de monter.

Interview Ouest-France

 

 

Auteur de l’article : Michel Quendo