Diédry KOUASSI jusqu’en 2022 !

Maxime RAY, Président, et Daniel BORAUD, Président Délégué, ont le plaisir de vous annoncer que Diédry KOUASSI, auteur de 4 buts lors des 4 derniers matchs, a donné son accord au VANNES OLYMPIQUE CLUB pour s’engager jusqu’en 2022.

Rennais d’origine, passé par le centre de formation du Stade Brestois, Diédry KOUASSI était arrivé dans le Golfe du Morbihan la saison dernière pour renforcer l’attaque des U19 Nationaux. Sous la houlette de Florian TOZZO, il aura participé au beau parcours des jeunes vannetais, qui leur aura permis de se maintenir dans la division.

Intégré au groupe National 2 en début de saison, il a d’abord fait quelques apparitions remarquées, comme contre Trégunc en Coupe de France ou contre Poissy à La Rabine, avant d’intégrer plus régulièrement le groupe et le onze titulaire depuis le début de l’année 2020.

Cet engagement mutuel est d’abord la reconnaissance du travail et de l’état d’esprit de Diédry, par ailleurs éducateur engagé auprès des U12 et de la section sportive. C’est aussi la volonté d’un jeune joueur talentueux de s’engager dans le projet du VANNES OLYMPIQUE CLUB qui lui permettra de continuer à progresser. C’est enfin un beau message pour les éducateurs qui œuvrent au sein de la formation du VOC et pour tous les jeunes joueurs vannetais qui prendront conscience que le travail et avec une attitude exemplaire sur la durée sont toujours récompensés.

Réaction de Diédry KOUASSI :

« J’ai fait 2 saisons à Brest, où je n’ai pas été conservé. Je me suis remis en question, j’ai travaillé dur. C’est vraiment le fruit de beaucoup de travail. Maintenant, à moi d’être performant, décisif et régulier. J’ai vraiment senti que le club comptait sur moi, j’ai senti que tout le staff avait confiance en moi et que j’avais tout, ici, pour m’aguerrir. En plus, je vais continuer à coacher les petits parce que j’adore vraiment ça. J’ai un petit message pour ma famille : j’espère qu’ils sont contents mais ce n’est qu’une première étape et non une finalité. Il faut que je fasse encore plus, pour confirmer, tout simplement ».

 

Auteur de l’article : Orlane Sainty