RETOUR SUR LE MATCH OPPOSANT LE C.CHARTRES AU VOC 1

Ce samedi 13 avril, la National 2 du Vannes Olympique Club s’est déplacée sur la pelouse du C.Chartres pour la 25èmejournée de championnat. Disposés en 4-1-4-1, les Vannetais sont rentrés à la maison en ayant concédé le match nul sur le score 2 buts à 2. Frustrés mais contents d’avoir ramené un point important dans la lutte pour le maintien face au 3ème du classement,  Alexandre Lavenant s’est exprimé afin de nous faire part de son analyse de ce match.

 

1)- Comment décririez-vous votre match de samedi face à Chartres ?

« Au vu de la physionomie du match et du fait que nous avons encaissé le but de l’égalisation à la 89ème minute de jeu, c’est un sentiment de frustration qui ressort de l’opposition de ce week-end. Après, en étant objectif, le match nul est logique puisque Chartres nous a mis en difficulté sur leur pressing. De plus, en fin de match, alors qu’il y avait 2-2, ils ont eu une autre grosse occasion de but. Le nul était donc logique et nous a tout de même fait du bien, parce que les équipes se trouvant derrière nous au classement ont perdu. Ce résultat, obtenu contre une bonne équipe est donc un très bon point positif pour nous. »

2)- Pouvez-vous comparer votre jeu de la première mi-temps à celui de la seconde période ? Avez-vous, par exemple, joué avec la même intensité ou, au contraire avez-vous un peu baissé le pied ?

« Je pense que nous avons joué et abordé les choses de la même manière, mais la différence c’est surtout Chartres qui l’a créée en jouant avec plus d’intensité. Ils sont venus nous chercher encore plus haut que lors de la première mi-temps et ont insisté. De plus, ils ont sûrement été tenus au courant du fait que St-Brieux était mené et qu’ils avaient peut-être un coup à jouer en revenant au score. Cette montée en intensité nous a certes mis en difficulté, mais nous avons abordé les deux mi-temps de la même manière ; ce sont eux qui ont créé cette différence entre la 1ère et la 2ème mi-temps. »

3-) Que vous a-t-il manqué pour ne pas encaisser ce but de l’égalisation à la 89ème minute de jeu ?

« Il aurait fallu être un peu plus soudé, plus ensemble et ce, même si nous l’avons été pendant tout le match. C’est juste qu’au fur et à mesure des efforts nous nous fatiguons tous un peu plus, et c’est ce qui nous a mené à faire des petites erreurs de concentration, que nous aurions dû essayer de gommer afin de ne pas encaisser ce but sur coup franc direct en fin de match. Ce sont ces erreurs là que nous devrons corriger afin de plus encaisser de tels buts en fin de rencontre. »

4-) Que vous a-t-il manqué pour pouvoir remporter ce match ?

« Je pense que nous étions bien parti pour le remporter. A 2-1,le plus dur était fait mais il aurait peut-être fallu tuer le match avant. Nous avions eu 2-3 petites opportunités, certes pas forcément très simple à mettre au fond mais il aurait fallu être tueur ; puisque le score de 3 buts à 1 leur aurait mis un bon coup derrière la tête. De plus, il nous aurait permis d’être un peu plus tranquilles pour la fin du match ainsi que de faire un grand pas vers la victoire. Après, comme je l’ai dit précédemment, à 2-1 il aurait fallut ne pas commettre d’erreur, rester concentrés et vigilants jusqu’à la fin du match, et bien évidemment ne pas prendre ce 2ème but. »

5-) Etes-vous dans l’ensemble plutôt satisfait du résultat ou, au contraire avez-vous quelques remords quant à ce match ?

« En sortant du match, nous étions frustrés, déçus voir même énervés puisque cela fait plusieurs fois depuis le but de la saison que nous nous faisions rejoindre au score dans la toute fin de match. Mais, en étant un peu plus apaisés et en en reparlant dans le bus, c’est un bon point. Si avant le match nous nous étions dit que nous repartirions de Chartres avec 1 point, et donc avec un match nul, je pense que nous aurions été contents puisque nous savons que Chartres joue la montée et que c’est une très belle équipe. Mais vu la physionomie du match c’était frustrant de prendre ce but dans les derniers instants. »

 

 

Par Orlane Sainty

Auteur de l’article : VV