Yann KERMORGANT, le footballeur breton qui n’avait jamais aimé perdre. Et surtout pas contre la maladie

 

Dans la vie, détester perdre, ça peut servir. A gagner des matchs. Voire à sauver sa peau et accomplir ses rêves. Déclaré perdu pour le foot après une leucémie, Yann Kermorgant a déjoué les pronostics pour s’offrir une jolie carrière qu’il revient terminer à Vannes, avec les copains d’avant.

Crédit pour les images en Angleterre : Images EFL

Intervenants
Jérôme Kermorgant, son père
Yann Kermorgant
Sébastien Lemarchand, un coéquipier d’enfance
Erwan Quintin, capitaine du Vannes OC
Laurent Hervé, entraîneur du Vannes OC

 

Auteur de l’article : VV