Cyril Benamara : « Un nouveau challenge »

par

Cyril Benamara est la seconde recrue du Vannes Olympique Club pour l’exercice 2018 – 2019. A 27 ans, le natif de Vannes espère apporter ses qualités et son expérience à l’équipe, dans un championnat qui sera très disputé.

Son parcours

« J’ai commencé à jouer au foot à l’AS Ménimur, le club « rival » du VOC quand ça jouait en jaune et vert. A 14 ans, je suis parti à Lorient, en préformation, puis en formation jusqu’à mes 19 ans. Je n’avais pas le niveau pour signer professionnel mais j’étais en contact avec l’US Concarneau qui suivait mes performances. Quelques joueurs de Lorient avaient déjà signé à Concarneau et on a été trois à suivre les autres générations, avec Maël Lefevre et Clément Simonin. On était en CFA 2 et on a joué la montée dès la première saison car on a fini meilleur deuxième. On est resté cinq ans en CFA avec une montée en National, puis les deux dernières années en National. »

La Coupe de France

« Sur les cinq dernières années, on a fait trois seizièmes de finale et un quart de finale avec Concarneau. On a pu jouer contre des clubs de Ligue 2 et de Ligue 1 et des joueurs qu’on retrouve aujourd’hui tous les week-ends à la télé. Quand on a fait le quart de finale (en 2015, contre Guingamp, défaite de Concarneau 1 – 2, ndlr), on a eu le bonheur d’être invité au stade de France pour la finale PSG – Auxerre. L’idéal serait de pouvoir un jour accéder à cette finale et de fouler la pelouse du Stade de France. C’est toujours possible, on l’a vu cette année avec Les Herbiers. Mais je préfère jouer une montée en National, c’est plus intéressant. »

La N2

« Il va y avoir des grosses écuries comme Les Herbiers, Granville, Saint-Brieuc. Il faudra que le groupe s’adapte au niveau et ça permettra de jouer quelque chose d’intéressant. Les cinq premiers matchs permettront de jauger et de savoir où on en est, et après il faudra être performant sur la durée. C’est un nouveau challenge, ça va me permettre de voir autre chose. Ca joue très bien au football à Vannes, il y a des bons joueurs et un très gros collectif. »

Son poste

« Je suis formé en 6. J’ai toujours joué en 6 à Lorient même si je suis passé dans l’axe derrière lors de ma dernière année. Quand je suis arrivé à Concarneau, il y avait un manque de joueurs à certains postes donc je me suis retrouvé à jouer latéral. Sur mes huit saisons passées à Concarneau, j’ai fait tous les postes, que ce soit dans l’axe, à droite à gauche en défense, pareil au milieu. La polyvalence c’est intéressant mais ça peut être un frein pour évoluer. Je pense qu’avec Laurent on trouvera le bon poste et la bonne combinaison de joueurs pour faire en sorte que mon arrivée soit la plus bénéfique possible pour l’équipe. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN