Inauguration du terrain David Blanc

par

Mercredi soir, joueurs, éducateurs, dirigeants et partenaires se sont retrouvés au complexe sportif du Pérenno pour l’inauguration du nouveau terrain de « Five » nommé le terrain David Blanc. En présence de Stéphane Kerdodé, René Tozzo, David Robo, maire de Vannes, Christine Penhouët, représentante du Conseil Dpartemental, Christophe Coué, porteur du projet, Christophe Fénéon, directeur de Cefim, du cousin et du frère de David Blanc.

Joueurs, dirigeants, jeunes de l’école de foot, bénévoles et éducateurs étaient venus en nombre ce mercredi soir pour l’inauguration d’un projet porté par Christophe Coué, joueur du VOC jusqu’à cette saison et nouvellement entraîneur des U17 Nationaux et responsable de l’Ecole de Football. Avant la cérémonie, Marvin Luciathe, Henry Ndepo, Samuel Loric, Franck Dufrennes et leurs coéquipiers ont disputé dans la bonne humeur des matchs avec les jeunes de l’Ecole de Foot.

Le Pérenno grandit

« Ce terrain, c’est le travail de Christophe, c’est son idée. Il est venu en réunion du comité directeur et nous a présenté ce projet bien préparé. Il l’a mené de A à Z mais nous étions là pour l’aider lorsqu’il en avait besoin. On dit toujours que les joueurs s’impliquent peu dans leur club, lui en est le contre-exemple », affirmait Stéphane Kerdodé dans son discours. Mais c’est aussi grâce au financement des collectivités, de la Fédération Française de Football et de partenaires privés comme Cefim que ce projet a pu voir le jour et ainsi garnir le déjà grand complexe sportif du Pérenno d’un nouveau terrain, signe d’une nouvelle envolée prise par le Vannes Olympique Club seulement quatre ans après le dépôt de bilan de la SASP. « Pour financer ce terrain, on voulait montrer qu’on était reparti sur des bases sérieuses et qu’on était capables de gérer ce projet », lançait l’ancien co-président du VOC, qui n’a pas manqué de saluer le geste des joueurs du groupe N3, ayant participé à leur manière à la réalisation de ce projet : « Ce terrain, c’est l’investissement des joueurs. Les nôtres sont généreux. Je les avais rencontrés avant notre qualification en 1/32ème de finale (de coupe de France, à Saumur, ndlr) et je leur avais alors proposé de laisser une grosse partie de leur prime de qualification pour les 1/32èmes de finale, afin que leur investissement serve pour ce terrain et pour les plus jeunes », un geste que tous les joueurs ont évidemment accepté .

Un hommage à David Blanc

Après la disparition de David, l’ensemble des personnes du club a souhaité que ce nouveau terrain de « Five » porte le nom de David Blanc. « J’étais samedi aux obsèques de David, avec le coach Laurent Hervé et l’un de ses bons amis joueurs Cémaé. On a connu David comme toute sa famille et tous ses amis l’ont décrit lors des hommages. David était un garçon extrêmement motivé qui ne lâchait jamais, mais aussi un garçon charmant et toujours de bonne humeur », expliquait Stéphane Kerdodé. « J’ai dit à sa maman qu’elle pouvait être fière de son fils car c’était quelqu’un de très bien élevé et c’était un plaisir de l’avoir à nos côtés », ce que confirmait le président René Tozzo dans un discours : « Pour nous qui le connaissions bien, David c’était la générosité et la passion du foot. Ce dont je suis sûr, c’est que les gens qui ont eu la chance de le connaître porteront ce message que David était quelqu’un de bien. »

Stéphane Kerodé concluait : « Je demande aux éducateurs, lorsque les enfants leur demanderont qui est David Blanc, de répondre que c’est un joueur exceptionnel, simple et travailleur et d’essayer d’être à son niveau. »

C’est avec le frère de David, Hadrien, que Stéphane Kerdodé a découvert la plaque qui figurera désormais à l’entrée du nouveau terrain inauguré hier soir, geste salué par une minute d’applaudissements des personnes présentes au Pérenno en hommage à David.

 

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN