Marvin Luciathe : « J’ai hâte de reprendre »

par
Ici à gauche avec Marvin Duclovel, Marvin Luciathe ne pense pas reprendre la compétition avant la saison prochaine. Photo : Benjamin Bénéat.

Blessé depuis septembre dernier à cause d’une rupture d’un ligament du genou, l’ailier vannetais Marvin Luciathe se bat pour revenir à l’entraînement et re-goûter à nouveau au plaisir des terrains. Loin du ballon, le joueur de 24 ans reste plus que jamais proche du groupe et continue de venir encourager ses coéquipiers au bord des terrains.

Marvin, cela fait maintenant 6 mois que tu n’as pas pu jouer : comment vis-tu cette période loin des terrains ?

« C’est assez long, mais je n’ai pas à me plaindre car je n’ai pas eu de grosses complications. Actuellement je suis de nouveau arrêté car ça a mal réagit à la course la semaine dernière. Mon genou a gonflé et je dois attendre qu’il dégonfle. J’avais repris la musculation, même la course depuis mars. J’ai hâte de reprendre. »

Quand espères-tu revenir à l’entraînement ?

« D’ici deux semaines je pourrais reprendre la course. Mais le ligament n’est pas tout à fait rétabli, il y a toujours un risque que ça regonfle… »

Malgré cela, tu continues d’assister aux matchs de la N3 …

« Depuis ma blessure je vais les voir jouer quasiment à chaque match à domicile. En ce moment, on marque moins et je sais qu’il y aurait besoin d’un apport offensif ou d’un style de jeu différent. C’est frustrant, j’aimerais bien être sur le terrain. »

Comment est le soutien des joueurs, du staff et des autres membres du club ?

« Guillaume (Jahier) le préparateur physique s’occupe bien de moi avec le kiné. Il me fait des bons programmes pour bien me tuer ! Le coach prend souvent de mes nouvelles et les bénévoles et dirigeants ont toujours un petit mot gentil pour moi. Bien sûr, les joueurs me soutiennent, j’ai toujours le contact avec le groupe. »

Sur un plan plus professionnel, tu as réussi à gérer cette blessure ?

« J’ai eu un long arrêt de travail parce que je ne pouvais pas marcher. J’ai repris mon travail de surveillant au collège il y a deux mois mais je suis de nouveau en arrêt de travail à cause du fait que ça a regonflé. J’ai quand même pu retrouver un train de vie normal depuis fin-janvier. Ca me fait du bien. »

« Le groupe a les qualités pour monter en N2. »

As-tu une idée de quand pourras-tu reprendre la compétition ?

« Logiquement, je ne peux pas rejouer avant la saison prochaine. Si le chirurgien me dit que je peux reprendre les matchs en fin de saison je le ferais, mais je ne veux pas sauter les étapes et prendre des risques. J’ai surtout pour objectif de bien bosser avant la préparation 2018 – 2019 et d’être affûté à la reprise de l’entraînement en juillet. »

On sait que tu restes proche des joueurs, notamment de Thibault Bouédec et Alex Lavenant. Comment sens-tu le groupe à l’approche de la fin de saison ?

« L’état d’esprit ne change pas. La semaine dernière, l’équipe n’a pas gagné mais a joué contre une belle équipe de Lannion. Il n’y a pas de souci à se faire, l’équipe est bien et elle est devant avec quatre points d’avance. Il va y avoir des gros matchs et il va falloir être capable de gagner dès ce week-end. Les gars sont confiants et sereins car le groupe a les qualités pour monter en N2. On l’a prouvé déjà en ne perdant pas un match à l’aller. La pression n’est pas sur nous parce qu’on est premiers. Samedi c’est Plabennec qui aura la pression car ils devront prendre des risques. »

Comment se passe ta saison en tant qu’éducateur avec les U15 C ?

« Je m’occupe d’eux depuis la deuxième phase du championnat. Ca se passe très bien, ça me permet de dépenser mon énergie et de leur apprendre ce que je connais du foot. On est en tête avec un point d’avance. Les jeunes écoutent ce que je leur dit. On a fait deux victoires et deux nuls jusqu’à présent et je leur ai dit dès le premier match que si je faisais un championnat, c’était pour le gagner. Ils ont tout de suite été d’accord. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN