Thibaut Horbette : « Je reprends du plaisir »

par
Thibaut Horbette, ici en 2016 lors du derby contre La Montagne. Photo : Benjamin Bénéat.

Le week-end dernier, Thibaut Horbette a fait son retour en tant que titulaire avec l’équipe réserve dans un match de Coupe à Marzan (victoire 4 – 0). Buteur ce jour-là, l’ancien membre de l’école de football du VOC a pu débuter une rencontre pour la première fois depuis trois mois. L’attaquant de 25 ans nous raconte son retour à l’entraînement et à la compétition et il semble bien décidé à participer pleinement au maintien de la B en R1.

Thibaut, comment se passe ta reprise ?

« J’ai repris l’entraînement le 2 janvier dernier après une blessure de deux mois et demi à l’adducteur. J’avais déjà eu des problèmes à l’adducteur auparavant et j’avais peur de reprendre car je m’entraîne peu avec mon travail : je n’ai jamais été autant blessé qu’au VOC car avant je pouvais m’entraîner tous les jours et ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ca a été compliqué au début, mais là ça va, ça revient. Je cours et je m’entraîne en ce moment, je reprends du plaisir. »

Tu ne peux pas t’entraîner assez souvent ?

« C’est compliqué depuis que je suis arrivé à Vannes car mon travail me prend du temps, mais j’adore ce que je fais. Je suis chargé de clientèle chez MMA et j’ai beaucoup de rendez-vous chez les clients qui sont prévus le soir aux heures d’entraînement. C’est à cause de ça que j’ai enduré plusieurs blessures, car sans entraînement régulier le corps ne suit pas. »

Tu es content de retrouver l’ambiance du groupe après cette blessure ?

« Il y a une très bonne ambiance ici et je connais la plupart des joueurs depuis longtemps, comme Thibault Bouédec et Alex Lavenant que j’ai connu à Lorient ou Henry Ndepo et Clotaire Duclovel avec qui je jouais et Locminé et Vincent Le Boulaire que je connais depuis l’école de foot du VOC. On est toujours contents de se retrouver et d’évoluer ensemble. »

Malgré les blessures, tu n’as jamais pensé mettre le foot entre parenthèses ?

« J’ai déjà pensé à arrêter pour ne me consacrer qu’à mon travail. Mais pendant ma blessure, je me suis rendu compte que j’aurais aimé être sur les terrains le week-end, pour retrouver les potes et l’ambiance du groupe. »

Tu as déjà joué en championnat depuis le début de l’année civile, mais tu as été titularisé dimanche dernier, et ce pour la première fois depuis ta blessure. Tu as même marqué un but ; comment as-tu vécu ce match?

« Quand tu passes plus de trois mois sans commencer un match et que tu marques après cinq minutes, ça fait du bien ! On savait qu’on devait ouvrir le score pour ne pas se mettre en difficulté. Et effectivement, de marquer après cinq minutes nous a facilité la tâche. En revanche, Marzan est une belle équipe qui s’est créée des occasions et qui aurait mérité de marquer au moins un but. »

En équipe B, tu fais partie des cadres…

« C’est sûrement la première année où je suis l’un des plus vieux d’un effectif ! J’ai toujours été le plus jeune quand j’étais en formation. J’essaie de donner des conseils et d’aider l’équipe. Il faut faire en sorte de tirer tout le monde vers le haut. L’équipe est très jeunes mais il y a beaucoup de bons joueurs et surtout des bons mecs !  »

Justement, comment juges-tu cette jeunesse qui a intégré les groupes senior cette année ?

« C’est une très bonne chose pour eux de jouer à ce niveau là. Pour avoir évolué en U17 et U19 Nationaux, je vois que ce n’est pas le même niveau. En U19 Nationaux, c’est peut-être meilleur techniquement mais il y a plus de « vif » en senior. Je vais prendre l’exemple de Yavuz (Cubuk), je le trouvais très bon à l’entraînement et je ne savais pas s’il allait pouvoir l’être en match, mais sur les matchs que j’ai joués et que j’ai vus, je remarque qu’il est en train d’exploser. C’est l’exemple d’un jeune qui ne parle pas plus que les autres mais qui s’impose dans une équipe. »

Quels-sont tes objectifs personnels désormais ?

« Je souhaite prendre du temps de jeu, continuer à jouer et ne pas me blesser. Je veux donner le meilleur de moi-même sur la terrain et j’espère un maintien de l’équipe B. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN