Diego Michel : « Je me sens bien »

par
Dimanche après-midi, Diego Michel va retrouver ses anciens coéquipiers de la TA Rennes. Photo : Benjamin Bénéat.

Arrivé l’été dernier en provenance de la TA Rennes, Diego Michel, 20 ans seulement, a gagné sa place dans le onze de Laurent Hervé. Après avoir fait ses preuves durant trois saisons en CFA 2, l’ancien joueur du Stade Rennais affiche des statistiques plus que satisfaisantes depuis son arrivée dans le Morbihan, auteur de 3 buts et 6 passes décisives. Dimanche (15h00), il fera son retour sur le terrain de Salengro contre le club qui l’a fait débuter en senior. 

Diego, depuis le début de saison tu enchaînes les titularisations et les bonnes prestations : comment juges-tu tes premiers mois au Vannes OC?

« Je pense avoir fait un bon début de saison, sauf deux matchs où j’ai été moins performant. J’ai réussi la plupart des rencontres et je me sens bien au club et sur le terrain, même si je traîne une blessure aux adducteurs qui est revenue cette année. Sans ça, je pense que je pourrais être meilleur. Mais niveau chiffres, j’ai les mêmes statistiques aujourd’hui qu’en fin de saison dernière. »

Tu évolues en tant que numéro 10, mais tes prestations plus récentes tu les as faites dans l’axe : quel poste préfères-tu ?

« Mon poste de prédilection c’est numéro 10, mais le coach a décidé de me mettre sur un côté. Je m’y suis habitué ça me permet de jouer différemment, mais je préfère toujours jouer en 10. »

En arrivant ici, pensais-tu que tu allais tout de suite t’imposer en tant que titulaire ?

« On m’a fait signer au VOC pour que je joue, après, je ne pensais pas être titulaire à tous les matchs. J’ai montré ce que je savais faire dès la première journée à Locminé et le coach m’a donné sa confiance, les joueurs aussi. »

« Il y a une super ambiance sur et en dehors du terrain! »

L’équipe réalise un début de saison plus que satisfaisant et conserve son invincibilité ; comment juges-tu cette première moitié de saison ?

« Dès la préparation j’ai senti que tout le monde était motivé et que personne n’allait lâcher. En plus, il y a une super ambiance sur et en dehors du terrain et tout le monde s’apprécie, ça joue. On gagne quasiment tous nos matchs et on fait trois matchs nuls. Sur ces trois rencontres, il y en a une qu’on aurait pu gagner, contre Plabennec. Brest aussi, on aurait mérité, parce qu’on a vraiment montré de belles choses sur le terrain. »

Justement, vous sortez d’un match nul 1 – 1 contre Brest samedi dernier. Une équipe composée presque exclusivement de professionnels ; tu as été satisfait du résultat?

« Ça jouait très bien et on était bien en place. On a juste joué notre football mais Brest est une équipe très dure à jouer, peut-être la plus dure, même si on a connu un autre match difficile à Concarneau récemment. Ces équipes mettent de l’intensité et il y a beaucoup de maturité dans leur groupe. »

Dimanche vous allez jouer le dernier match de l’année civile contre la TA Rennes, ton ancien club. C’est une rencontre spéciale pour toi ?

« C’est pas un match que j’attendais particulièrement parce que je les prends les uns après les autres, mais jouer contre mon ancien club c’est sûr que ça va me faire bizarre. Eux me connaissent et savent comment je joue, c’est à moi de changer de jeu. Si je joue sur un côté, ça va leur faire bizarre… »

Tu as eu l’occasion de les voir jouer cette saison ?

« Oui contre Locminé a qui il manquait deux joueurs. La TA avait fait un bon match. C’est une bonne équipe et les individualités sont fortes, mais il y a toujours quelque chose qui manque pour faire la différence… »

Tu as hâte à la trêve ?

« Si ça ne tenait qu’à moi, je continuerai! Mais ça va faire beaucoup de bien à tout le monde parce que c’est toujours à cette période là que les pépins physiques arrivent. On va pouvoir reprendre de l’énergie avant de jouer Saint-Brieuc en Coupe de France. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN