Achille Degan : « On peut compter sur tout le monde »

par
Photo : Benjamin Bénéat.

Arrivé au Vannes OC fin septembre, le talentueux ailier Achille Degan (25 ans) a commencé à retrouver ses sensations sur le terrain. L’ancien Saint-Lois qui n’avait pas joué en compétition depuis un an est aujourd’hui très bien intégré dans le groupe National 3, notamment grâce à son coéquipier et ami Henry Ndepo. De son but lors de son premier match de compétition contre Rannée-La-Guerche en Coupe de France (victoire 2 – 3) jusqu’aux matchs à venir, Achille nous a raconté ses premières semaines à Vannes.

 

Achille, cela fait plus d’un mois que tu as signé au VOC ; comment s’est passée ton intégration ?

« Ca se passe très bien. Je me sens bien ici. L’adaptation, ça a été facile parce qu’il y a une vraie qualité dans ce groupe. Je sais que je ne me suis pas encore adapté totalement, mais ça va venir. »

 

Henry Ndepo a participé à ton intégration ?

« Henry, c’est une personne cool et il aime bien mettre les gens à l’aise ! C’est un ami, on a joué ensemble à Saint-Lô et on est toujours resté proche. Il m’a aidé dans l’adaptation, il avait déjà parlé de moi avant que j’arrive et c’est lui qui a parlé de moi au coach. J’aurais sûrement eu plus de mal à m’adapter sans lui et je le remercie. Aujourd’hui, je m’entends bien avec tout le monde dans l’équipe. »

 

La vie à Vannes te plaît ?

« Le club m’a aidé à trouver un bon logement pour moi et ma famille et ça se passe très bien, c’est calme tranquille et il y a tout pour réussir ici. C’est vraiment ce qu’il me fallait pour me relancer, d’être dans un club aussi ambitieux et dans un cadre agréable comme à Vannes. »

 

Tu n’avais pas joué en compétition depuis un an, mais tu as quand même réussi à marquer lors de ton premier match au VOC. Ca se passe bien sur le terrain ?

« C’est vrai que j’ai marqué à Rannée-La-Guerche mais je n’ai pas réussi à être décisif depuis. Ca va venir. Je suis arrivé au VOC avec une faim de jouer : j’étais déterminé et je le suis toujours ! »

 

« La défaite on veut la connaître le plus tard possible ! »

 

Ce samedi (18h30), le VOC rencontre la réserve de Concarneau à l’extérieur. Les matchs contre les équipes B ne sont jamais évidents. Comment vois-tu cette rencontre ?

« Déjà, on n’a pas perdu depuis que je suis arrivé mais aussi avant que j’arrive. La défaite on veut la connaître le plus tard possible ! Je sens bien ce match, même si Jason (suspendu) et Alex (Lavenant, blessé) ne seront pas là. D’autres sont aptes à jouer et vont apporter leurs qualités. On s’entraîne dur et on veut gagner ce match. »

 

Tu connais l’adversaire ?

« J’ai vu qu’ils avaient perdu quelques matchs et qu’ils ne marquaient pas beaucoup. C’est une équipe à notre portée, à nous de tout faire pour bien aborder la rencontre et prendre des points là-bas. »

 

Parlons de la Coupe de France. Dimanche dernier, vous vous êtes qualifiés pour le huitième tour de la Coupe de France à Liffré (1 – 2). Tu étais titulaire : comment as-tu vécu ce match ?

« Il y avait mieux à faire, il y a toujours mieux à faire. Le terrain était difficile et on n’a pas pu bien jouer au ballon comme on a l’habitude de le faire. On a marqué en premier et on a eu un peu chaud. Ibou arrête le penalty qui aurait permis à Liffré de passer devant, et il a démontré ce que je disais, qu’on peut compter sur tout le monde dans cette équipe. L’objectif est atteint puisqu’on voulait passer ce tour. Tu sais que tu n’as pas le droit à l’erreur en Coupe de France contrairement au championnat, parce qu’en championnat tu peux toujours te rattraper sur d’autres matchs, pas en Coupe. »

 

Le tirage au sort vous offre un nouveau déplacement en Coupe de France, cette fois à Saumur (DH). Comment as-tu accueilli ce tirage ?

« Je ne connais pas bien l’adversaire, mais ça va être un match difficile à l’extérieur. Ils ne sont pas au huitième tour par hasard, eux aussi sont déterminés à aller le plus loin possible. Nous on est prêt, on va y aller avec nos armes et on le prend comme un bon tirage. »

 

La possibilité de se qualifier pour les 1/32èmes et de recevoir une Ligue 1 se rapproche…

« On sait que c’est pas nous qui allons gagner la Coupe, c’est le PSG (rires) ! On va se concentrer sur le huitième tour, après on verra. On aimerait recevoir un gros à la Rabine, mais on veut aussi aller le plus loin possible. On connaît l’histoire du VOC, la Ligue 2, la Coupe de La Ligue… On sait la chance qu’on a d’être là en N3, d’avoir des gens qui nous suivent, d’avoir des installations comme celles-là, d’avoir des personnes qui s’occupent de nous… Ça serait une récompense pour tout le monde de recevoir une grosse équipe. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN