Achille Degan : « Apporter mes qualités à l’équipe »

par

A 25 ans, le néo-Vannetais Achille Degan est prêt à accomplir de nouvelles choses au Vannes Olympique Club et semble motivé par les ambitions de l’équipe. L’ancien ailier du FC Saint-Lô (CFA 2) apportera son expérience à l’attaque Vannetaise, après avoir tenté sa chance en Angleterre.

Achille, comment t’es-tu retrouvé à signer au Vannes Olympique Club ?

« Après avoir tenté ma chance en Angleterre, j’ai demandé à Henry de voir si je pouvais intégrer le groupe National 3 du VOC. Le coach me connaissait déjà car il m’avait vu jouer à Saint-Lô et ça a facilité mon arrivée. J’ai pu faire mes premiers entraînement et voir un match. J’ai remarqué que le groupe est très bon et bien encadré. »

Les installations et les conditions d’entraînement te plaisent ?

« C’est vraiment bien ici. Il y a de bonnes installations et on travaille bien avec le staff. On a cinq séances d’entraînement par semaine et je n’avais pas connu ça ailleurs, excepté en Angleterre. Pour l’anecdote, j’avais déjà fait un essai à Vannes à l’âge de 14 – 15 ans pour jouer avec les 16 ans nationaux. Je jouais à Savigny-sur-Orge à l’époque et trois joueurs de mon équipe dont moi avaient été appelés pour s’entraîner pendant deux jours. Ça ne s’était pas fait mais quelques années plus tard je signe au VOC… »

Comment se sont passées tes saisons à Saint-Lô ?

« Après Savigny, je suis parti à Brétigny en U19 et j’ai rejoint Saint-Lô en senior. J’ai joué un an en DH là-bas. Le club est monté en CFA 2 et j’ai continué de jouer en équipe première jusqu’à mon départ en 2016. On s’était séparé d’un commun accord avec le club. Cette expérience m’a appris beaucoup de choses et j’en retiens de bons moments. »

« J’ai gagné en maturité et en expérience. »

Pourquoi avoir choisi de partir en Angleterre ensuite ?

« Je voulais tenter ma chance. Je suis allé seul là-bas pour faire des essais puis un agent s’est occupé de moi. Je suis resté dans l’attente mais j’avais besoin de signer quelque part pour être vu. »

Les essais infructueux ne t’ont pas fait regretter d’être parti en Angleterre ?

« Je n’ai jamais regretté car ça m’a permis d’avoir une expérience supplémentaire. J’ai fait de belles rencontre et j’ai gagné en maturité et en expérience. »

Comment se sont passés tes premiers entraînements avec le groupe de Laurent Hervé ?

« Ca se passe bien. Le coach m’a montré qu’il appréciait ma venue et je compte apporter mes qualités à l’équipe. Actuellement, je suis à 70-75% de mes capacités. Je n’ai pas joué en compétition depuis un an même si j’ai disputé des matchs amicaux en Angleterre. Je pense que d’ici 2 à 3 semaines je serai à 100%. »

Tu as pu voir le match dimanche à Ergué-Gaberic et une victoire 2 – 7 : que penses-tu de l’équipe ?

« Je pense que l’équipe à la possibilité de monter en National 2, et je voyais cela même avant dimanche. On parlait du club parfois avec Henry et je regardais les vidéos sur internet. Il y a de très bons joueurs au VOC, que ce soient des anciens ou des jeunes. L’expérience de cette équipe, c’est aussi ce qui fait la différence. C’est bien de pouvoir évoluer avec des gars qui ont disputé plus de 100 matchs de Ligue 2 ou qui ont été dans des centres de formation, et d’être encadré par un coach qui a lui-même été professionnel. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN