Franck Dufrennes : « Je me sens mieux ! »

par
Franck Dufrennes est prêt à affronter la GSI Pontivy. Photo : Benjamin Bénéat.

A bientôt 30 ans, Franck Dufrennes ne cesse d’impressionner en championnat. L’ancien cadre de la réserve du PSG enchaîne sa quatrième saison au sein du VOC et reste sur trois prestations consécutives hautement satisfaisantes, après une fin de préparation compliquée, s’autorisant même un triplé à Redon il y a deux semaines. Demain, il sera sur le terrain pour le retour du championnat contre la GSI Pontivy (18h30 à la Rabine), prêt à se battre pour un nouveau succès des siens après la victoire en Coupe face à cette même formation samedi dernier (2 – 0).

 

Franck, comment juges-tu le début de saison de l’équipe ?

« Nos résultats sont très positifs ; on a réussi à décrocher 7 points sur 9 en jouant trois fois d’affilée à l’extérieur et on a réussi à se qualifier en Coupe de France. C’est satisfaisant mais malgré les victoires on sait qu’on peut encore mieux faire dans le jeu. »

 

Comment améliorer le jeu ?

« Il faut peut-être un temps pour que tout le monde soit complètement rentré dans la saison. Ce n’est pas une question d’adaptation, car l’équipe a peu changé. Parmi les recrues, Erwan (Quintin) n’a pas encore joué et Alex (Lavenant) n’a disputé qu’un match de championnat, donc on a un collectif qui est resté le même. »

 

Il y a eu des changements de onze selon les matchs, comme à Redon où Ndepo était absent, à Guingamp et Redon sans Lavenant… Ce n’est pas quelque chose qui a joué dans l’équilibre de l’équipe ?

« Bien sûr, on sait que c’est différent quand Henry est là ou n’est pas là. Pourtant, quand c’est Mike (Custos) qui le remplace, on s’adapte. A Redon, Henry n’était pas là mais Mike a fait trois passes décisives. Quand Alex n’était pas là, c’était Chris (Coué) qui prenait sa place en défense avec Clotaire (Duclovel). Et ils ont l’habitude de jouer ensemble… »

 

Il y a aussi la question du nombre de buts encaissés, qui était récurrente la saison passée en CFA 2…

« Je pense qu’il y a eu une vraie prise de conscience par rapport à ça, mais il faut aussi l’appliquer sur le terrain. Quand on a gagné 5 – 4 à Redon, on a fait un cri de victoire, mais ce n’était pas un cri de joie habituel, parce qu’on sait qu’on ne gagnera pas tout le temps quand on encaissera quatre buts. Mais on a aussi fait de bonnes prestations défensives, comme à Guingamp ou contre Pontivy. On sait que ce sont souvent les meilleures défenses qui montent, comme Saint-Brieuc la saison passée, mais nous sommes déjà à cinq buts encaissés en trois journées… »

 

Ce samedi, vous allez recevoir Pontivy en championnat. Quel sera l’objectif principal ?

« Le premier objectif, en tant que compétiteur, c’est de prendre les trois points. Mais on doit surtout faire mieux que la semaine dernière en Coupe de France. »

 

Jouer deux fois contre la même équipe en une semaine, ce n’est pas un problème ?

« Déjà, on a reçu Pontivy en Coupe. C’est une première bonne chose d’avoir pu les jouer à la maison. Ensuite tu gagnes le premier de ces deux matchs, donc tu es un peu en confiance. On connaît très bien l’adversaire et l’adversaire nous connaît très bien, il faudra que nous soyons prêts. »

 

« Réaliser la meilleure saison possible. »

 

Parlons de toi, tu as commencé ta saison sur le banc à Locminé puis tu as repris ta place dans le onze. Comment te sens-tu aujourd’hui ?

« Je me sens mieux. Pendant la préparation, je n’ai pas loupé un seul entraînement, mais j’ai eu des problèmes musculaires à la jambe gauche après une opération. Le coach avait décidé de ne pas me titulariser à Locminé et on en a parlé. J’ai travaillé avec Guillaume (Jahier, le préparateur physique) pour revenir et je suis en forme, ça revient bien. »

 

Tu t’es même permis un triplé à Redon …

« C’est un triplé avec de la chance, mais ça m’a fait du bien ainsi qu’à l’équipe. Déjà, le premier but à Guingamp m’avait fait beaucoup de bien. »

 

 

Sur le terrain, tu retrouves tes sensations ?

« J’ai la chance d’avoir un coach et des coéquipiers qui me laissent certaines libertés. J’ai un jeu atypique et tout le monde l’accepte. Je vais tout faire pour réaliser la meilleure saison possible, avec toute l’équipe et aussi avec les jeunes, comme Samuel Loric et Vincent Morhan, qui ont disputé quelques matchs avec nous. »

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN