Ibrahima Sy : « Un plaisir de retrouver les terrains ! »

par

Lundi, le jeune gardien de 22 ans Ibrahima Sy a rejoint le VOC et s’est entraîné pour la première fois sous ses nouvelles couleurs. Ancien portier de l’Olympique de Marseille en CFA 2 et du FC Lorient en CFA, cet ex-international U20 Sénégalais n’avait pas trouvé de projet pour l’exercice 2016 – 2017. C’est à Vannes qu’il a choisi de se relancer, des ambitions plein la tête.

Ibrahima, pourquoi avoir choisi de rejoindre le VOC ?

« C’est Stéphane Le Garrec (entraîneur des gardiens de la CFA de Lorient, ndlr) qui a parlé de moi à Laurent Hervé. Laurent m’a contacté et m’a expliqué le projet du club. J’avais aussi eu des propositions en Espagne et en National, mais j’ai trouvé que le projet du VOC était complet et j’ai décidé de m’engager ici. »

 

Après ton départ du FCL en 2016, tu n’as pas retrouvé de club. Ca n’a pas été trop dur de ne pas jouer durant une saison ?

« Ca m’a permis de bien réfléchir sur le monde du foot et j’ai compris quelques trucs. J’ai appris à prendre du recul et j’ai pris de la maturité, ce qui a changé ma propre vision du foot. Mais aujourd’hui, je préfère me concentrer sur mon avenir et aider le club à remonter. »

 

A Lorient, tu jouais avec Alexandre Lavenant qui s’est aussi engagé au VOC cet été, mais tu connais d’autres joueurs ?

« Alex, on a joué ensemble dès que je suis arrivée à Lorient. C’est un très bon joueur et un très bon pote. Sinon, je connais aussi Flo Besnard car j’avais joué contre lui en CFA quand il était à Vitré. Aussi, je connais Vincent Le Boulaire car le premier match que j’avais joué à Lorient c’était contre la GSI Pontivy et j’avais arrêté son penalty. »

 

Comment tu te sens aujourd’hui ?

« C’est un vrai plaisir pour moi de retrouver les terrains et de pouvoir m’entraîner à nouveau. Si je retrouve mon niveau, je ferai mon maximum pour aider l’équipe à monter en N2. Il faudra que nous soyons tous solidaires et donner le maximum de nous-mêmes. Je suis un compétiteur et je me donnerai à 100%. J’ai connu le monde professionnel assez tôt et j’ai une expérience de la CFA. Alors pourquoi pas la N3… »

 

Auteur de l’article : Titouan LE BRUN